Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 14:38

N'ayant pas eu de réponse au courrier envoyé à Rolland Ménard,nous avons donc rencontré Charles Laurent Billecart chargé des relations avec les Frigos le jeudi 06/04/2011.

 

1 -Nous souhaitions une date précise sur l'intervention de la SEMAEST notre future gestionnaire afin d'équilibrer les loyers.

Il nous a éré répondu que cela dépendait de  la réunion du Conseil de Paris, et que cet équilibrage se ferait fin 2011/ début 2012.

D'ici là, nous recevrons dans les jours qui viennent un avis de paiement du montant de vos loyers à régler à la "recette générale des finances".

2 -la gestion des travaux indispensables qui n'ont pas été exécutés par la DAC seront du ressort de la DDEEES qui souhaite rester très présente dans le bâtiment.

3 -La DDEEES souhaite également s'impliquer avec la Mairie du 13ème qui donne son accord, et les élus des Frigos dans le Comité d'Attribution des locaux vacants du bâtiment. Les premiers contacts ont été pris. Les réunions du Comité d'attribution se feront à la Mairie du 13ème.

4 -D'autres sujets ont été abordés comme"le droit a des aides de la Ville" ou "l'existence de possibles subventions".

En résumé, l'ensemble des dossiers se met en place avec une grande implication de la DDEEES, mais avec une grande lenteur venant apparement des procédures de la Ville;

Une prochaine réunion du Conseil de Paris avec prises de décisions reste une étape incontournable, ce qui ne permet pas d'accélérer les choses. Nous avons redit  notre demane de réunion d'information aux Frigos, laquelle pourrait intervenir en mai.

 

A l'issu de ce rendez-vous, nous avons envoyé le texte ci-dessous.

 

Merci de votre venue jeudi.

 

Pour maîtriser le prix  au m2, nous avons donc évoqué la piste des subventions pour travaux, nous y travaillerons auss;

Il nous semble aussi que si des reprises s'avèrent néccessaires sur les  travaux de la Dac ceux-ci ayant été menés par un architecte de la DAC,  un budget complémentaire  à été octroyé à sa demande (et non a partir des demandes des locataires), les dits travaux ont été réceptionnés par la RIVP (en notre absence). Il y a donc une décennale. Les réparations entre dans ce cadre ou dans celui de l'assurance si dégradations il y a eu. Il faudrait faire le point sur l'assurance de la Ville, la DAC et FONCIA n'ont jamais répondu à cette demande.

Nous ne saurions être pénalisés dans le montant des loyers par des travaux mal menés.

 

Etant donné les hypothèses d'incidence sur les futurs loyers. bien au-dela des premières estimations de la Ville et de la DDEEES il y a quelques mois, il nous semble indispensable d'examiner ensemble ces reprises et plus généralement les nouveaux travaux prévus.

 

Repost 0
Published by alsfrigos
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:00

Monsieur le Directeur de la DDEEES,

Cher Laurent Ménard,

 

Les premiers mois de travail avec la DEEES ont été l'occasion de développer de bonnes relations a travers Jérôme Legris et Charles Rolland Billecard.

Cependant la lenteur de transmission des informations du fait de la mauvaise volonté de la DAC et du gérant Foncia, jointe aux lenteurs administratives font que la plupart des dossiers restent en attente, du paiement des loyers depuis janvier aux réparations quotidiennes, de l'examen de certaines occupations illégales à la solution des problèmes de sécurité.

C'est dans ce contexte que nous devons faire face a l'appropriation de l'atelier libre du 2ème étage esc. B, prévisible étant donnée la pénurie d'atelier à Paris.

Lorsque des gens des Frigos ont soudé la porte de ce local, c'était pour éviter que la DAC ne l'attribue à un artiste de passage, sachant qu'il existe chez  nous une liste d'attente depuis plusieurs années.

 

Dés votrre arrivée, il eut été souhaitable et nous aurions du vous aider dans cette démarche, de compléter le comité d'attribution, avec par exemple deux personnes de la ville dont deux de la Mairie du 13° comme évoqué par Mr. Jérôme Coumet, afin de désigner rapidement les nouveaux occupants de ces espaces vides.

Le Comité d'Attribution vous avait d'ailleurs écrit dans ce sens.

Nous connaissons depuis longtemps N. Fellous et Cécile Page, toutes deux très sérieuses, inscrites à la maison des artistes, et malgré notre total désaccord avec la manière dont se sont déroulés les évènements, nous garantissons que ces deux personnes seront de parfaites locataires pour la DDEEES.

Il faudra dans les meilleurs délais attribuer légalement l'atelier libéré par N. Fellous esc.A.

 

Nous sommes bien conscients de la lenteur des consultations pour choisir le futur gérant, et donc de la charge de travail qui pèse sur la DDEEES dans cet intervalle, mais les divers dossiers évoqués ne peuvent plus attendre, il y va de la réussite du changement de tutelle que nous avons appelé de nos voeux. 

Les locataires attendent de votre part une gestion juste, rigoureuse, rapide, et nous ne sommes pas en mesure de répondre à leurs inquiétudes de plus en plus nombreuses.

 

Il faut absolument :

- l'annonce d'un planning précis pour les divers points évoqués, l'envoi des appels de loyers annoncés étant la première urgence. Les locataires ne cessent de nous appeler, tous s'inquiètent de ne pouvoir rattraper les impayés, et peinent a mettre de l'argent de côté.

- la mise sur pied du Comité d'Attribution, et l'attribution des locaux pour éviter les occupations anarchiques qui guettent également ce qui restent des 4000m2.

- le rééquilibrage des loyers sur la base du prix médian et des engagements de la ville.

- la proposition de baux adéquats...

 

Une nouvelle réunion publique en votre présence pourrait être programmée dés que les choses seront mieux en place.

 

Enfin, n'ayant pas reçu de réponse, ou des réponses contradictoires de la part des différentes instances de la ville, nous souhaitons savoir officiellement si la DAC est définitivement écartée des 4000m2, et si nous sommes enfin sortis de la domanialité publique, car notre avocat est convoqué par le juge pour plaider prochainement. ( connaissant le prix des honoraires d'avocats, nous aimerions clore ce dossier.)

 

 Merci de vos réponses, nous sommes prêts à faire le point avec vous.

 

Bien cordialement

 

Pour le bureau de l'ALSF.

 

 

 

 

Repost 0
Published by alsfrigos
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 12:18

Le Point 3 2 2011[1]
Le Point 3 2 2011[1]
par alsfrigos

Repost 0
Published by alsfrigos
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:11

1- Le 91 quai de la gare dit les "Frigos"est avant tout un Site de Production et de Création, un outil de travail constitué d'ateliers.

 

 2- C'est un lieu fonctionnel dont les activités nécessitent de la lumière, des espaces, un monte-charges, des parkings, des quais de déchargement, et une bonne accessibilité aux véhicules comme aux piétons. Le maintien et l'amélioration de ces conditions de fonctionnement doivent être associés aux aménagements futurs.

 

3- Les Frigos ne peuvent exister sans un aménagement de sa visibilité et de son rayonnement dans le quartier . Les bâtiments actuels, ainsi que les espaces et volumes des nouveaux ateliers doivent avoir des vis a vis qui ne soient ni des murailles enfermant le Site dans un trou, ni des activités incompatibles avec la proximité des Frigos.

 

4'- Les Frigos se caractérisent par une mixité spontanée de professions qui n'a jusqu'alors pas nécessité de sélection sur les activités, ( le propriétaire SNCF assurant souvent cet arbitrage par acceptation de cooptations internes).

Pourtant, la sélection ou la non sélection des nouveaux occupants, le contrôle ou le non contrôle de l'utilisation des ateliers, sont des choix déterminants qui appartiennent à l'ensemble des "occupants".

 La sélection des nouveaux utilisateurs ne pourra en aucun cas être effectuée de l'extérieur sans droit de regard et de véto par une instance interne.

 

5- Les Frigos existent par leurs rapports avec le public. L'ouverture au public doit  être au minimum occasionnelle, mais peut être permanente. (Débats, fêtes, vernissages ou réceptions individuelles)...Conséquences sur les normes, les assurances, etc...

 

6- Les Frigos, dans leur développement, doivent bénéficier et participer à la création d'espaces conviviaux communs, de réunion, restauration, animation a usage interne. (Leur gestion reste a définir). Un projet plus vaste et ouvert sur l'extérieur , avec résidences d'artistes invités, salles de présentation, expositions, performances, spectacles, doit être envisagé et proposé dans l'aménagement des abords.

La dimension minimale évoquée dans les réunion avec l'aménageur des 4000m2 , le contenu et la gestion de ce projet seront aussi un sujet à débattre.

 

7- L'habitat ne doit exister ou être toléré que s'il ne s'oppose en rien (  ateliers détournés de leur usage, nuisances insupportées, crainte de dangers pour les enfants), à l'activité essentielle des Frigos, à savoir le fonctionnement des ateliers. En d'autres termes, le travail restera toujours prioritaire.

 

8-  Les Frigos sont un lieu ou les coûts d'occupation (loyers, charges, prix au m2) doivent conserver leur modération d'origine ou être harmonisés. Actuellement, les coûts au m2 vont du simple au double sur les simples critères que les derniers m2 étaient plus rares.

 Les augmentations futures devront être indexées à  l'INSE, même lors des rotations d'occupants.

 

9- Une instance interne doit être créée pour traiter les inévitables conflits de voisinage, liées notament aux nuisances , et réfléchir a tout ce qui concerne les parties communes des Frigos. 

Cette instance doit être reconnue par tous y compris le propriétaire du liieu.

 

 

 

Repost 0
Published by alsfrigos
commenter cet article